AHIMSA


AHIMSA
AHIMSA

AHI ヒS

Le mot sanskrit ahi ュs , qui désigne, dans les religions de l’Inde, la non-violence (ou la non-nuisance) et même l’absence de toute intention de nuire, est composé du préfixe privatif a et de HI ヒS, forme désidérative abrégée de la racine HAN («frapper», «blesser», «tuer»).

Ce terme est ancien; il apparaît dans l’une des plus anciennes Upani ルad — la Ch ndogya upani ルad (III, 17, 4), qui date du VIe siècle avant J.-C. —, ainsi que dans les Nirukta de Y ska (entre le VIe et le IVe s.), mais ce sont le bouddhisme et le jaïnisme — systèmes réformateurs à peu près contemporains de la Ch ndogya — qui ont mis l’accent sur cette attitude spirituelle et morale.

Dans le contexte brahmanique, l’ahi ュs figure en première place dans la liste des quatre prescriptions contraignantes des Yogas tra (IIe s. apr. J.-C.?), ainsi que dans bien d’autres ouvrages traditionnels, devant le non-vol, la pureté et le non-mensonge. Elle entraîne le végétarisme et aussi l’abstention de sacrifices sanglants; elle a, de ce fait, contribué à la disparition du rituel sacrificiel tel qu’il était pratiqué à la période védique.

Sur le plan naturel, la violence est une loi générale, liée à la lutte pour l’existence; la pensée indienne lui oppose une doctrine qui prend sa source dans une vision cosmique et spiritualiste du monde: au-dessus de cette compétition vitale règne une Énergie universelle et conciliatrice. En pratiquant l’ahi ュs , l’homme dépasse sa condition humaine pour se fondre dans le Soi universel. Le grand philosophe えa ユkara (VIIIe-IXe s.), parlant de l’Énergie suprême, souligne qu’elle agit de l’intérieur et donc de façon non violente.

La compassion à l’égard de tous les êtres explique l’importance prise par la non-violence dans les milieux bouddhiques, mais ce sont les jaïn qui en ont fait l’application la plus stricte. Soucieux d’éviter toute atteinte à la vie, même sous ses formes les plus élémentaires, les moines jaïn en sont venus à des précautions extrêmement minutieuses: filtrer l’eau, se couvrir la bouche d’un linge pour ne pas risquer d’absorber quelque insecte, balayer soigneusement la place où l’on va s’asseoir pour ne point écraser le moindre être vivant, etc.

À l’époque contemporaine, Gandhi a donné une nouvelle impulsion aux doctrines de l’ahi ュs ; il en a fait une des pièces maîtresses de sa position spirituelle et politique. Le jeûne lui-même, moyen de pression sur l’adversaire, ne peut être assimilé à une méthode de violence, puisque c’est sur soi qu’opère le jeûneur, s’offrant en quelque sorte en sacrifice.

ahimsa [aimsa] n. m.
ÉTYM. Attesté 1930 (→ cit. ci-dessous); mot sanscrit ahimsā « non-nuisance ».
Didact. Principe de la religion brahmanique, selon lequel la vie sous toutes ses formes doit être respectée (aucun animal, même nuisible, ne doit être tué).
Par ext. Principe de non-violence. Non-violence.
0 Ses parents (de Gandhi) appartenaient à l'école Jaïn de l'Hindouisme, dont l'un des grands principes est l'Ahimsâ (A : privatif, Himsâ, faire du mal. Non-injure à toute vie. Non-violence […]), qu'il devait victorieusement affirmer dans le monde.
R. Rolland, Mahatma Gandhi, p. 12 (1930).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ahimsa — (Sanskrit, f., अहिंसा, ahiṃsā, wörtlich das Nicht Verletzen) bedeutet Gewaltlosigkeit – eines der wichtigsten Prinzipien im Hinduismus, Jainismus und Buddhismus. Es handelt sich um eine Verhaltensregel, die das Töten oder Verletzen von Lebewesen… …   Deutsch Wikipedia

  • Ahimsa — Ahimsâ Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Jaïnisme …   Wikipédia en Français

  • Ahimsâ — Religions Védisme Brahmanisme Hindouisme Ajîvika Jaïnisme …   Wikipédia en Français

  • ahimsa —    Ahimsa means “non killing.” This is a concept that seems to emerge in late Vedic times (c. 800 B.C.E.) and is primarily associated with the Jain (see JAINISM) and Buddhist traditions at that time. It gradually is taken into the Brahminical… …   Encyclopedia of Hinduism

  • Ahiṃsā — Saltar a navegación, búsqueda La mano con una rueda en la palma simboliza el voto jainista de la ahiṃsā. La palabra escrita en el medio es «ahiṃsā». La rueda representa el dharmacakra, que se enfrenta al ciclo de la reencarnación a través de la… …   Wikipedia Español

  • ahimsa — (n.) 1875, from Skt. ahimsa, from a without + himsa injury …   Etymology dictionary

  • ahimsa — ahìmsa ž <G mn ā/ ī> DEFINICIJA bud. 1. zabrana ubijanja živih bića, osnovni moralni zakon budizma, hinduizma i jainizma (odatle vegetarijanstvo, nenasilje i sl.) 2. jedna od prvih vještina koju uči učenik joge, prvi od 8 stupnjeva potpune… …   Hrvatski jezični portal

  • ahimsa — [ə him′sä΄] n. [Sans ahimsā, non injury < a , not + himsā, injury < IE * ĝheis , to wound < base * ĝhei , to hurl, projectile > GOAD] Buddhism Jainism etc. the doctrine that all life is one and sacred, resulting in the principle of… …   English World dictionary

  • Ahimsa — For other uses, see Ahimsa (disambiguation). Mahavira, The Torch bearer of Ahimsa …   Wikipedia

  • Ahiṃsā — Le Seigneur Mahāvīra, « Conquérant » (Jina) du jaïnisme, religion de l ahimsâ. Ahiṃsā (devanāgarī : अहिंसा)[1] est un terme sanskrit qui signifie non violence ou respect de …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.